Les cigarettes électroniques image

Les cigarettes électroniques : questions et réponses

La cigarette électronique n’est plus à présenter mais il reste tout de même des questions que bons nombres de personnes se posent là-dessus. En effet, si cet objet utilisé aujourd’hui dans le sevrage tabagique a déjà fait couler beaucoup d’encre, tout le monde est d’accord sur le fait que l’avis d’experts est ce qu’il y a de plus important à entendre. Voici donc quelques questions/réponses pour en savoir encore plus sur les cigarettes électroniques.

Les cigarettes électroniques : questions et réponses

Pourquoi la lutte contre le tabagisme est-elle urgente ?

Lutter contre le tabagisme est une priorité dans la mesure où chaque jour, l’équivalent des passagers de 18 airbus A380 meurent à cause du tabac dans le monde. Rien qu’en France par exemple, 200 personnes décèdent tous les jours du tabac.  Par ailleurs, si la consommation en tabac reste le même aux 21 ème siècles, plus d’un milliard de personnes pourraient mourir contre 100 millions déjà survenus au cours du 20 ème siècle. Enfin, il y a ce fait effrayant comme quoi la combustion à 700° du tabac contenu dans les cigarettes traditionnelles produit pas moins de 7000 composants dont une centaine cancérogènes.

Les cigarettes électroniques questions et réponses

Qu’est-ce que la cigarette électronique ?

La cigarette électronique est un dispositif produisant de la vapeur via un atomiseur à 60°C. Il existe plusieurs types de cigarettes électroniques selon les fabricants. En gros, les cigarettes électroniques sont censés remplacer la cigarette traditionnelle en reproduisant les mêmes sensations sans toutefois les côtés néfastes (fumés, goudron, feu, fumée, substances toxiques, …). Cependant, les cigarettes électroniques contiennent de la nicotine dont la quantité varie selon le modèle.

De quoi se constitue la cigarette électronique ?

En général, une e-cigarette se compose d’un LED pour simuler la combustion, d’une batterie rechargeable, d’un processeur pour la gestion de la température et de la lumière, d’un capteur détectant l’inhalation, d’un atomiseur, et enfin d’une cartouche ou réservoir pour l’e-liquide.

A qui, la cigarette électronique, intéresse-t-elle ?

La cigarette électronique concerne déjà énormément de personnes. Rien qu’en France, plus de 500 000 personnes l’utilise actuellement, dont la moitié de manière régulière et quotidienne. Elle touche même aujourd’hui deux jeunes sur cinq de 18 à 25 ans et son taux de croissance en France est de 15% par an. Selon 43% des français, la cigarette électronique est un excellent moyen de limiter, voire même d’arrêter la consommation de tabac.

De quoi est principalement composé un e-liquide ?

Un e-liquide contient du glycérol ou du propylène-glycol, de l’eau, des acides organiques, de l’alcool éthylique à 4.5 %, et enfin des arômes. Par ailleurs, l’e-liquide des cigarettes électroniques contient également de la nicotine dont la teneur varie selon le modèle. En France, on retiendra 4 sortes de concentrations :  6 à 8 mg/ml,  10 à 14 mg/ml,  16 à 18 mg/ml,  24 à 36 mg/ml. Il peut toutefois arriver qu’un e-liquide ne contienne pas de nicotine.

Les cigarettes électroniques image

Les cigarettes électroniques sont-ils carcinogènes ?

Jusqu’à aujourd’hui, le propylène de glycol n’a pas été recensé comme contenant une toxicité. Aussi, la quantité de formaldéhyde, acétaldéhyde, acroléine, toluène, NNN et NNK (principaux composants cancérigènes de la cigarette habituelle) est de 9 à 450 fois moins élevés avec la cigarette électronique qu’avec la cigarette normale. Cependant, à long terme, nul ne peut prévoir la toxicité de la cigarette électronique vu qu’il n’y a jamais eu de contrôles.

La cigarette électronique est-elle addictogène ?

La nicotine que contient l’e-liquide des cigarettes électroniques fait penser au fait que la cigarette électronique est donc aussi addictive que la cigarette traditionnelle. Cependant, avec la cigarette électronique, la nicotine passe moins rapidement dans le sang et le cerveau et ses concentrations plasmatiques ne sont pas considérables. On remarque ainsi une addiction à ce nouveau dispositif chez ceux qui l’utilise mais de façon tempérée.

Y a-t-il des risques liés à la manipulation de l’e-liquide e la cigarette électronique ?

L’e-liquide reste inoffensif en étant vapoté. Par contre, en cas d’ingestion la substance devient toxique, surtout pour les enfants

Résultat des études menées sur la cigarette électronique

Ce n’est pas par hasard que la cigarette électronique a été reconnue étant comme une alternative saine pour se libérer du tabagisme. Des études ont été menées et prouvées son efficacité sur le sevrage tabagique et surtout sur sa non-nocivité pour la santé. A titre de rappel, la cigarette électronique est un inhalateur électronique contenant ou non de la nicotine qui vise à simuler les sensations de fumer avec une cigarette normale. Elle ne contient pas de substance cancérigènes ni de goudrons comme en renferme une vraie clope.

La cigarette électronique : aide pour arrêter de fumer

Les cigarettes électroniques choix

Selon le Dr Clifford Hulley, l’e-cigarette s’avère être le moyen le plus sûr et le plus efficace pour vaincre le tabagisme, ce dans le plus bref délai que possible. Cet appareil électronique tout nouveau débarque avec autant de succès par rapport aux autres moyens tels que les patchs et gommes. En effet, ses utilisateurs peuvent garder les mêmes gestes et sensations de plaisir de fumer sans devoir s’intoxiquer.

Une autre source intéressante

D’après une étude médicale menée en Afrique du Sud sur l’utilisation de la cigarette électronique pour arrêter de fumer, 45% des utilisateurs candidats testés arrivaient à se débarrasser complètement du tabagisme dans un délai de deux mois avec une cigarette électronique. Selon cette même étude, une amélioration d’une qualité de vie (forme, physique…) chez les candidats en question a été constatée. Le doute est maintenant levé, l’ecigarette représente une aide significative à l’arrêt pour limiter la dépendance physique et psychologique liée à la cigarette traditionnelle.

La cigarette électronique face à la sexualité

Il a été dit dans le paragraphe précédent que la cigarette électronique permet de rendre à ses utilisateurs, une qualité de forme et de physique incontestée. Ce n’est pas tout, la prise de cet appareil permet également d’améliorer leur vie sexuelle et booste le regain de souffle.

Etude sur la non-toxicité du PG (Propylène Glycol) dans la cigarette électronique

Afin de mettre un terme aux fausses rumeurs à propos du Propylène Glycol, même si l’utilisation de cette substance dans la composition de l’e-cigarette connait une baisse significative chez les fabricants, des études médicales et pharmacologiques ont été réalisées. Par la suite, les résultats des études ont bien démontré aussi la non-nocivité que la non-dangerosité du Propylène Glycol pour la santé de l’Homme.

Les cigarettes électroniques légales

Les principaux laboratoires français dont le LNE et le SGS affirment le même résultat après avoir analysé les cartouches des cigarettes électroniques. D’après la source de l’Institut National de Recherche et de Sécurité, le Propylène Glycol n’est toxique qu’à partir d’une consommation de 30gr/kg  (ou 30ml) en une seule prise alors que la cartouche n’en contient que 0,032 ml. Face à ce résultat, la communauté des e-fumeurs doit sûrement être rassurée sur l’innocuité de l’appareil.

Pour de plus amples informations sur la cigarette électronique, les marques les plus convoitées sur le marché, le guide d’achat, l’e-cigarette jetable, rendez-vous sur notre rubrique « guides ». Vous y trouverez tous les sujets intéressants liés à cet appareil.