e-liquide choisir

E-liquide, ses composants

La cigarette électronique a pris de plus en plus de place auprès des fumeurs. Non seulement la cigarette électronique est plus rentable mais elle est surtout perçue comme étant moins dangereux pour la santé par rapport à la cigarette traditionnelle, tout en permettant de jouir des mêmes plaisirs que celle-ci peut apporter. Le produit qui contribue à ces plaisirs n’est autre que l’e-liquide, qui est le cœur même de la cigarette électronique. Zoom sur ce produit.

Les composants du e-liquide

La cigarette électronique se vapote et c’est le liquide consommable appelé e-liquide qui fait en sorte que cela soit possible. Il est rechargeable et contient le goût et la sensation tant recherché des fumeurs. On en vend sous formes de flacons de 30 ml, 15 ml et 10 ml avec plusieurs parfums et goûts au choix.

Il contient ainsi des arômes mais aussi parfois de la nicotine, un peu d’alcool et de la glycérine végétale ainsi que du propylène glycol. Peu cancérigènes et moins toxiques par rapport aux composants du tabac, l’e-liquide passe ainsi pour un produit totalement inoffensif. Le propylène glycol ou VG que contient l’e-liquide permet la restitution des arômes de manière à ce qu’ils soient réalistes et fluidifie l’e-liquide.

e-liquide définition

La glycérine végétale ou VG est incolore, inodore et sucré. Il s’agit d’un additif pour accentuer la vapeur de la cigarette électronique. On retrouve dans certains points de vente des e-liquides qui ne contiennent que du VG.

Ces deux produits constituent les composants essentiels de l’e-liquide et doivent être indiqué comme étant de qualité USP ou de qualité pharmaceutique pour être dans les normes. L’eau et l’alcool quant à eux contribuent à fluidifier les mélanges. Il est également nécessaires de savoir que l’e-liquide ne doit jamais contenir de sucre, d’huile, de gomme ni de di acétyle et que les flacons qui le contient sont anti-UV.

Le niveau de nicotine contenu dans l’e-liquide

Le danger de la cigarette électronique peut provenir du niveau de nicotine contenu dans l’e-liquide. Les e-liquides n’en contiennent pas tous, il faut le savoir. Mais elle peut être recherchée par le fumeur pour mieux rappeler les sensations que procure la cigarette ordinaire. C’est donc le petit plus qui fait toute la différence.

Plus le taux de nicotine contenu dans un e-liquide est élevé, plus la sensation est bonne. Un e-liquide sans nicotine passerait donc pour de l’eau pure. On retrouve les dosages standards en nicotine suivants : zéro, faible, moyen, fort. Cela va de 0 mg à 18 mg. Le choix du dosage va ainsi se faire en fonction du fumeur.

Les gros fumeurs attaqueront direct le dosage fort tandis qu’un petit fumeur peut très bien opter pour un dosage zéro ou faible. Il faut souligner que la nicotine n’est pas un produit nocif.

Le choix des saveurs d’e-liquide

Les arômes et saveurs d’e-liquide se sont décuplés au cours de ces derniers mois où la cigarette électronique est devenu un must-have. On en retrouve à un très large choix, allant des plus classiques aux plus originaux : tabac, menthol, chocolat, fruits, miel, … Il faut donc se fier à ses propres goûts et préférences et tester les variations.

Les saveurs contribuent également à augmenter le plaisir de vapoter une cigarette électronique et peut permettre de faire baisser son besoin en nicotine. Il ne faut pas hésiter à demander conseil auprès des vendeurs ou de ceux qui ont déjà essayé pour choisir les saveurs d’e-liquide.

e-liquide choix des saveurs

La quantité d’e-liquide consommé

La consommation en e-liquide n’est pas évidente à estimer. En effet, chacun sa façon et sa fréquence de vapoter donc la quantité d’e-liquide consommé varie selon la personne. Le type de cigarette électronique peut également varier cette consommation. Mais l’on peut évaluer à peu près qu’en moyenne, un vapoteur régulier d’e-cig consomme 10 ml d’e-liquide par semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.